BUENOS AIRES 72

« Marina Cedro, Buenos Aires 72. C’est bien plus qu’une identité. C’est l’histoire d’une vie entière pour celle qui s’est forgée un destin sous un ciel de cendres et des silences corsetés. Buenos Aires 72, un lieu et une année de naissance (…)
« Buenos Aires 72 », ou comment parler d’amour, de cette volonté d’absolu, où la mort, l’amour, la solitude, la passion, la tendresse voisinent aimablement ? Marina Cedro chante toujours bouleversée. Au bord du précipice, elle regarde le soleil tomber par la fenêtre. Inspirée, irriguée évidemment par un tango d’aujourd’hui, elle prend cette musique transcendantale pour en faire un bouquet de souvenirs et d’anamnèses.»

Didier Varrod, France Inter

«Marina Cedro est née à Buenos-Aires, la capitale du tango et de la psychanalyse. Elle vit à Paris, elle est une feuille sur la branche. Danseuse élégante, poète en finesse, chanteuse élancée, elle se nourrit d’une sève très ancienne, celle de ce tronc solide et cosmopolite qui a construit l’Amérique Latine. Le style de Marina Cedro n’est pas pesant, ni noir, ni revendicatif. 

Il est passionné, explorateur, il tisse les cartes secrètes des coïncidences. C’est sans doute la tango-attitude la plus cool qui soit, croisement de la rigueur artistique et du droit à la paresse sans quoi la création s’étiole.»

Véronique Mortaigne, Le monde

« Marina Cedro, cette magnétique argentine, est une singulière tête de proue, un entêtant personnage qui sait partager ses émotions avec son piano, ses chansons, des textes écrits et dits par elle même, et quelques incunables du tango qu’elle rhabille à sa façon, minimale et sous haute tension. Marina Cedro est plus que ça, une féline danseuse ainsi qu’une magnétique jongleuse de mots: ceux d’une poésie lunaire...et portuaire. Jusqu’au bout des touches, ce tango s’accorde au féminin, pour un voyage en forme d’odyssée poétique…» 

Rémy Kolpa Kapoul, Radio Nova

Le single «Étrange étranger» c’est aussi la condition de celle qui fut étrangère dans son propre pays dirigé par la junte militaire. «Étrange étranger», c’est moi, c’est vous, et c’est nous, lorsque la tuerie des attentats de Charlie Hebdo a saigné notre démocratie. La voix du toulousain Art Mengo est celle d’un ange gardien et Marina l’enchante en vigie comme une sentinelle de l’amour. »

Didier Varrod, France Inter

« Le premier single extrait de l'album est une reprise du hit mondial de 1993 du groupe Radiohead, Creep. Interrogée sur ce choix étonnant, Marina Cedro explique qu'elle s'est identifiée au tube de Thom Yorke parce que dans sa vie de fugitive, de clandestine, d'étrangère en terre étrangère, elle s'est souvent sentie «Creep», «Weird», bizarre, décalée.

Sa version alt-tango de cet hymne global à l'adolescence en modifie le sens (de la même façon qu'ailleurs dans l'album, elle transforme le délire éthylique du I Put A Spell On you de Screamin' Jay Hawkins en puissante complainte amoureuse féminine) et lui apporte une densité, une profondeur inédite.»

Jean-Luc Fromental, auteur, scénariste et éditeur

COVER-FINAL-BA72_WEB.jpg

Vocals: Marina Cedro 

Keyboards, FX, backing vocals: Philippe Cohen Solal

Bandoneon: Pablo Gignoli, Lysandre Donoso, Sebastien Innocenti

Horns & winds: Michel Schick

Guitar: Alejandro Schwarz

Viola de gamba: Patricio Tasisto

Programing: Babylotion

Recorded & mixed by Marc Damblé @ Substudioz, Paris

Produced by Philippe Cohen Solal

Photo: Bernard Peyrichou

Artwork: Gérard Lo Monaco & Katie Fechtmann

All tracks written & composed by Marina Cedro & Philippe Cohen Solal. Except Puse un hechizo en vos /I put a spell on you written by Jay Hawkins © EMI Unart Catalog Inc. Courtesy of EMI Catalogue Partnership France. Rara/ Creep lyrics and music by Thomas Yorke, Edward O’Brien, Collin Greenwood, Jonathan 
Greenwood, Philip Selway, Albert Hammond, Mike Hazelwood
© Warner/Chapell Music Ltd and Rondor Music Ltd /
La noche de los lápices written by Mike Ladd, Marina Cedro & Philippe Cohen Solal / Las flores written and produced by Marina Cedro & Brian Reaver / Lunar Lord written by Marina Cedro and produced by Jean-Philippe Verdin includes an excerpt of a poem written & read by Patti Smith at St Mark’s Church, NYC 1972

519QtgJLzdL._SS500.jpg

MARINA CEDRO BUENOS AIRES 72 – E.P (2017)

Buenos Aires 72 est un E.P de 4 chansons originales de tango moderno écrites par Marina Cedro et Philippe Cohen Solal (Gotan Project) et une reprise Puse un hechizo en vos ( I Put A Spell On You).
Les années 70 en Argentine, si riches en création et en expérimentations, ces fameuses seventies, années d’enfance pour Marina, sont aussi celles d’une chape de plomb, dictature cruelle et ignorante se braquant contre sa jeunesse avide d’amour libre, curieuse de sensations et de musiques rebelles. C’est cela qui nourrit leur musique faites de sonorités actuelles et futures.

 

Marina Cedro par Remy Kolpa Kopoul

« Chanteuse, pianiste, compositrice, Marina Cedro incarne l’esprit « porteño », imprégné de modernité.
Marina, est une féline danseuse et magnétique jongleuse de mots : ceux d’une poésie lunaire… et portuaire. Elle passe du piano au chant, de la poésie à la danse avec sensibilité et une insolente aisance, délibérément contemporaine.
 »

Buenos Aires 1972 : cette chanson raconte la censure, la passion et la révolution. Un pan de l’histoire encore vive de l’Argentine vu sous l’angle d’une fille de la dictature qui chante sa ville natale moderne et fatale.


 La noche de los lápices (feat. Mike Ladd) : Inspiré de l’histoire véridique de « la nuit des crayons », où en 1976, une dizaine de jeunes garçons et filles de 17 ans a manifesté dans les rues de La Plata. La répression fut terrible. Quatre d’entre eux seulement survécurent.
Mike Ladd, rappeur américain, fait ici le parallèle entre ce passé dramatique et notre présent incertain. Marina y chante en écho l’amour de deux de ces jeunes protagonistes.


Puse un hechizo en vos: le fameux « I put a spell on you » de Screamin’ Jay Hawkins adaptée ici pour la première fois dans la langue de Borges. Ce chant vaudou nous ensorcelle encore et toujours, comme un hymne à l’amour.
 

Amor secreto : L’histoire d’un amour secret et inattendu entre deux femmes de passage dans un hôtel de luxe à New York.
 

La nueva marcha : cette nouvelle marche est celle qui nous conduit à la dissidence vers le chemin de la liberté.